Affichage des articles dont le libellé est mjv. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est mjv. Afficher tous les articles

lundi 19 avril 2010

Inauguration puis conférence de presse...le musée du jeu vidéo est ouvert !

Merci à David (Ricardo aka Reumtalaveusho) pour ce reportage et merci, surtout, d'avoir repris du service, 14 piges après la dernière  il y a un jeu de mot, là ...

Ayant été invité à l’inauguration du Musée du jeu vidéo (MJV) sur le toit de la grande arche de la défense à Paris, Il me tardait de vous confier mon billet et de partager mes sentiments avec vous sur cet événement. Bien sur, nous allons passer la polémique entre Alerte Orange et l’association MO5.com, pour la simple et bonne raison que je n’ai pas envie de faire une pige pour les chiottes. Mais pour vous. La presse et les autres médias s’en chargent allègrement.


J’arrive en train, pépère avec mon pote Laurent, je m’aperçois que j’ai oublié mon invitation chez moi, ca commence bien. Mais bon, je dois être sur la liste alors….

Nous montons les escaliers le cœur battant… Enfin, pour moi surtout. Qui vois-je en haut ? Mon copain d’il y a 15 ans !!!! Marc Lacombe, aussi connu comme étant le Marcus de la groidoigtitude.


Donc la soirée commence bien. Nous faisons la queue ensemble ce qui nous permet de nous échanger un peu les dernières années passées. Puis passage obligatoire des invitations, Ouf, ils ont une liste. Je monte dans l’ascenseur 6M/secondes à peu près…. Ne mangez pas avant ! Pshhhh ouverture des portes et là… Ca commence, vous accueille une statue de Sam Fischer taille réelle, des autocollant des fantômes de Pac-Man sur les murs vous indiquant la marche à suivre, au sol des vaisseaux de Space Invaders…


C’est bon, je suis sur la bonne voie.

J’arrive enfin dans l’antre, une grande pièce bondée de monde. Forcément un vernissage ca attire du monde. Une Super Nintendo avec Street Fighter II (PAL… et merde !) jouable, une Mégadrive, des bornes d’Arcades… bref, je me pose on se fait une petite partie de Street Fighter II. Je rencontre mes collègues, et d’anciens collègues tout comme moi, dinosaures du jeu vidéo.


Au central tout un tas de personnes s’affairent à préparer crêpes, hamburgers, fontaines de chocolat agrémentés de fruits, des paninis, de la barbe a papa, des hot-dogs…. Génial. Il n’est pas loin de 19h50 quand le discours commence. Fastidieux, incompréhensible pour la majeur partie, mais je pense que la fatigue dues aux derniers jours y es pour quelque chose. Les gens autour discutent entre eux, sans aucun respect des gens se trouvant sur la scène… Je n’arrives plus a me focaliser je bouges avec Davy Mourier fumer une clope.

Je reviens, et la j’entends… Le MJV ouvre ses portes, je vous souhaite à tous une agréable soirée.

Sur ce nous franchissons le pas en évitant de se prendre les pieds dans les câbles ici et là des autres journalistes venus pour l’occasion. Essayer de ne pas se trouver dans le cadre d’une interview… Un slalom dantesque et éprouvant qui fait de ma première visite du musée un calvaire. Je regardes un peu ici et la je suis content de voir des pièces que j’ai et d’autres que j’avais… Certaines qui me sont chères et qui me laissent inlassablement rêveur et envieux.


Je retourne là ou les petits plats se préparent et me mange quelques trucs vu que tout le monde s’y mets. Je rentre chez moi assez tôt. Pas envie de jouer a ceux qui viennent squatter pour rien. A la sortie, un sac rose nous est offert. Un dossier de presse, des badges et un Mug aux couleurs du MJV se trouvent à l’intérieur. Sympathique.



Je me dis qu’il est dommage de partir si tôt mais qu’en même temps, Vendredi c’est la conférence de presse et que cela risque d’être beaucoup plus intéressant.

Les personnes certainement plus abordables…

Dans le train, je fais un petit point… Et je réalise a quel point le MJV manque cruellement de station pour jouer. Certes un PONG, un PAC-MAN, et quelques bornes d’Arcades (5 au total) sont jouables. Mais j’aurais, et ne suis pas le seul, aimé pouvoir essayer de vieilles consoles. Pouvoir y jouer. Même des émulateurs auraient fait l’affaire… Ce qui n’est visiblement pas la politique de la direction de la grande Arche à en entendre les gens autour de moi. Ils ne veulent pas que cet espace devienne un espace de jeu.


>>>> Repos, travail…. Et viens Vendredi. <<<<

La conférence de presse était timide. Les questions durement arrachées aux journalistes présents ne furent pas légions. C’est un véritable gâchis. Quelques informations pourtant, ont étés des plus intéressantes. Comment vas évoluer le MJV, les pièces de collections manquantes (Il manque quelques pièces classiques), l’engouement autour du retrogaming depuis ces 5 dernières années. La Suisse, l’Allemagne et la Belgique marchant dans le même chemin que la France et ca fait plaisir.

Des musées ouvriront a travers la France, tout du moins c’est ce qui fut dit a ce propos. J’attends de voir. Ca serait vraiment bien de voir ce type de musée devenir « officiels » dans les autres villes et villages de France.

A la sortie de la conférence, je m’attarde dans le musée, un peu plus calme et abordable. Je traine devant les collections de Game & Watch. Les Atari premières générations et autres Videopac. Mon dieu que de souvenirs. Sorti des consoles, vous aurez le privilège de voir quelques documents originaux tels que des croquis donnés par Eric Chahi (Another World) des goodies des années ‘80/’90.


Des cartes de trucs & astuces des jeux Nintendo (NES), des figurines, un jeu d’échecs Super Mario pleins de choses qui ont vraiment leur place ici et d’autres qui laisse a réfléchir quand a leur place dans les vitrines, comme un livre Sur la soluce de Tom Raider… Des figurines des lapins crétin, bref du jeu très récent, je comprends que cela fasse partie du patrimoine culturel videoludique, mais…


C’est tout frais, et quand vous regardez autour de vous, 98% des consoles et autres décoration/mobilier sont rétros… C’est mon avis, peut être auront ils leur place dans quelques années dans le musée. Le MJV est une antre de la sauvegarde du patrimoine du jeu vidéo pas un endroit ou étaler les publicités pour des blockbusters qui n’ont pas eus a se faire un chemin ni partir en guerre pour être sauvegardés contrairement a toutes les autres pièces trônant dans ce musée.


Je repars rêveur et songeur encore une fois. Ce musée est super intéressant, je vous invite vivement a venir le découvrir et par la même occasion allez jetez un œil au musée de l’informatique qui es mitoyen avec ce dernier.

Les points négatifs étalés dans cet article seront je l’espère rectifiés. Après tout, c’est tout neuf et Rome ne s’est pas fait en un jour. Je termine au resto et rentre chez moi pour jouer sur ma FC-16 puis en écrire un test...à lire bientot (sur votre blog retro préferé, j'ajouterais, mais c'est ton reportage david...;).

Pour vous y rendre rien de plus simple, RER A station La défense ou La grande arche de la défense.

Vous trouverez toutes les informations sur leur site =>

http://www.museedujeuvideo.com/

Un grand merci a Chloé Francavilla… Elle comprendra.

A bientôt.

Reumtalaveusho.
 
over-blog.com