mardi 1 novembre 2011

Luigi's Mansion, le retour!


Avec l’annonce de la WII U et le succès programmé de la 3ds qui semble, déjà, réconcilier tous les gamers, toutes les consoles antérieures de Nintendo chutent en prix. Les premiers modèles de DS, évidemment, mais aussi les plus anciennes comme la pauvre gamecube (la pauvre ^^),  descendue recemment, sur le marché de l’occasion, à moins de 15 euros !


Quand on évalue le coup en recherche & développement du retour de Luigi mansion (le 2, sur 3ds arrive bientot) on peut pleurer ou bien revenir: à l’origine! (J’apprends d’ailleurs, en rédigant cet article, que LUIGI'S MANSION avait été développé, initialement, pour apparaitre avec un rendu 3D tel qu’il est aujourd’hui prévu sur 3DS.).C’est donc ainsi, pour 30 euros (console, manette, carte mémoire et jeu compris) et en découvrant les images de Luigi's mansion 2 présenté à l’e3 que j’ai choisi d’y retourner ! Bon en meme temps, c'est hallowiin


2001, Luigi's Mansion accompagne la sortie de la gamecube. Sorte de résident evil humoristique le titre de Nintendo bouscule les habitudes en remplaçant Mario par son frère qui devient donc le héro principal d’un titre de lancement. La firme souligne, ici, une forte volonté de changement ayant pour cible son grand public, celui de joueurs maintenant agés. Elle offre d’ailleurs à ceux-là deux autres exclusivités en « survival horror » : un remake du premier résident évil (chef d’œuvre total) et un nouvel opus, une préquelle : résident evil zero.

LUIGI'S MANSION

Critiqué à l’époque pour sa courte durée de vie et sa prise en main un peu fastidieuse, vous ne pourrez qu'apprécier aujourd’hui, au regard de son faible cout, un jeu qui peut se finir vite tout en étant original, soigné et drôle.


Armé d’un aspirateur à fantômes, tout droit sorti de ghostbuster, (et finalement très jouable…on est bien loin de la Wiimote !) vous voilà donc en mission pour délivrer Mario, capturé dans un manoir hanté gagné lors d’un concours ! Une vingtaine de fantômes sont à capturer pour progresser, avec pour chacun d’entre eux, une petite énigme à résoudre avant affrontement. La plupart de ces revenants, une fois vaincus, vous offre une clef supplémentaire, qui permet, dès lors, l’accès à certaines pièces jusque là inaccessibles.


Tout au long de ces allées et venues (du sous-sol au toit de ce manoir et sur les deux étages) vous trouverez toutes sortes de trésors (pour faire du sccore) et puis des boos, à attraper, qui sont autant de jeux de mots à « boochasser»= Le Game boo advance, le booré (que l’on trouve dans un saut à glace), booulder dash (à la toute fin), l’ébooriffé, le boomerang, le taboo, le bootentrain, jusqu'au boo-ba ? ("Luigi, luigi")…à (re)découvrir, il y en a 50 !

S' ajoutent aux boos, quelques scènes mémorables. La pièce du « le conservatoire » en est une. On y déclenche, instrument par instrument et sur différentes partitions, la musique de super mario bros.3 !



Ici, une phase de « pourfuite » en avant (à la résident evil) où les fantômes se font de plus en plus nombreux et vous poursuivent façon « pac man » ! Là, pour chaque étape (et il y a en tout  quatre niveaux) des boss de fin aux points faibles, bien pensés et originaux. Ici et là de bonnes surprises, à l'image de cette scène...



...ci-dessus, une prémice de Super Mario... galaxy ?

Et tout le long du jeu, c'est comme cela : quelques énigmes, plutôt bien senties, qui utilisent les élements : le feu, l’eau et la glace via l’ectoblast 3000 (votre aspirateur inventé par le professeur k.tasstroff). De l'humour et puis surtout de la musique qui participent à l’immersion...qu'on garde en tête: toute la journée !). Ect, ect...


Les points de sauvegarde, assez fréquents, sont appréciables.A tout moment, aussi, la possibilité d’aller admirer ses prises, transformées pour l’occasion en peintures, est bienvenue : un grand pas pour l’art, un vrai plus pour faire une pause!

 
over-blog.com