vendredi 18 mars 2011

Marvel Super Heroes VS Street Fighter Sega Saturn VS Marvel VS Capcom III Playstation 3 par Jb (Gemu Otaku)

Petit komparatif (avec un K)

Le Jeu Vidéo au cour de ces vingt dernières années à bien changé et ce n’est malheureusement pas
Marvel VS Capcom 3 qui nous fera penser le contraire.


Ce qui compte aujourd'hui ce n’est plus la qualité, l’inventivité, la création mais la « marketing » et les chiffres. Capcom, comme les autres, est devenu esclave de ce diktat.


Apparemment, en plus de cela, chez Capcom aujourd’hui on ne se tue plus vraiment à la tâche. On sort les jeux vite fait bien fait et on engrange les yens à la pelle ! Pour se faire, la licence Marvel VS Street est absolument idéale. Vous voulez une image ? Et bien disons que Marvel VS Capcom 3 est à Capcom ce que la galette des rois est au boulanger : Un bon moyen de faire du fric …sans trop se fouler ! Pour illustrer ces dires, j’ai décidé de faite ce test, sous la forme d'un questions-réponses, et pour la  mettre à jour, cette supercherie "capcomiènne" !


Question du joueur qui avait adoré Marvel Super Heroes VS Street Fighter en 97 :
S’agit-il d’un jeu en 2D ?
Capcom :
Oui il s’agit bien d’un jeu en 2D !
Moi qui écris ce misérable test :
Faux c’est un jeu modélisé intégralement en 3D l’impression de 2D est donné uniquement par le fait que la caméra est fixe et qu’elle ne tourne pas autour des personnages.

Question du joueur qui avait adoré Marvel Super Heroes VS Street Fighter en 97 :
Y a-t-il beaucoup de nouveaux personnages ?

Capcom :
Oui bien sûr et pas des moindres !

Moi qui écris ce misérable test :
Ba en réalité ce sont soit les mêmes soit d’autres moins connu vu que le filon a été exploité à mort
Et en plus de cela vous hurlerez sans doute à la mort quand vous apprendrez que Ken est purement et simplement absent du jeu.
Question du joueur qui avait adoré Marvel Super Heroes VS Street Fighter en 97 :
Et la jouabilité ?

Capcom :
Elle est très bonne bien-sûr a l’image des autres volets !
Moi qui écris ce misérable test :
La rigidité des personnages est telle qu’un manche à ballet habilement dissimulé doit se trouver à proximité de chaque personnage, sinon, pour les furys, elles sont assez facile à sortir.


En conclusion nous pouvons dire tout simplement que ce jeu est le moins bon des Marvel VS.
Il s’agit bien de la suite des autres mais tout est moins bien : le "je ne sais quoi" qui faisait le charmes des ces prédécesseurs sortis dans les années 90 n’est tout simplement plus là !
C’est peut être l’esprit de l’époque qui n’est plus récupérable aujourd’hui car le temps à passé, c’est modifié, et nous aussi sans doute.


Un conseil rebranchez votre Saturn ou courez en acheter une avec la RAM 4 MB et là vous en aurez confirmation => SEGA, c’est plus fort que SONY !

dimanche 13 mars 2011

Juste avant le pix n love numéro 16... Magic loisirs, le retour !

C’était au mois de décembre. In extremis, le mook numéro 15 de Pix n love tout flambant neuf, venait rejoindre sous le sapin d’autres présents fait de pixels.


Bientôt, toutefois, comme tout bon plat bien préparé (avec amour et expérience), passé les quelques instants d’une dégustation passionnée, il faut attendre, déjà… le prochain mook !


Alors voilà, ayant un supplément à proposer à mon premier article dans Pix n love sur l'entreprise "Magic loisirs", je tenais à partager, à quelques jours du prochain Pix, quelques nouvelles de la caverne... d'Ali Baba ; Claude striglio, pour les intimes !


Claude m’a envoyé ce mot, que je partage (avec son autorisation) ci-dessous =>

Salut Vincent,
Super PiX'N LOVE
JE ME SUIS REGALE
Je ne connaissais pas , (tu as gagné un client)
de + ton article et les photos sont Super,
c'est vraiment le reflet de notre entrevue.
je suis vraiment surpris et heureux que cet article paraisse
dans cette revue de vrai pikousé des jeux.
même ton blog est très intéressant.
j'ai hâte de faire découvrir PiX'N LOVE à mes amis
AMICALEMENT Claude


Comme l’atteste les quelques clichés de ce post, Magic loisirs, sa société, est toujours en activités, ci-dessous, par exemple, trois flippers, en cours de restaurations. La fin s'approche toutefois car Claude arrête.


Tout continue, de disparaître. Le quai de déchargement, de son ensemble immobilier, encore plein à ras bord au moment de l'article est  aujourd’hui bien dégagé (avant, il fallait escalader l'ensemble des bornes pour passer !). Même le bras de fer, encore présent ci-dessous, si cher à Claude, a trouvé preneur. Vendu pour 2000 euros, un collectionneur, en a fixé le prix.


Heureusement, de tout cela, une vie entière consacrée à l'arcade et en France, il restera, le Pix 15 !

J'ajoute, pour les rares lecteurs de ce blog, qui n'auraient pas ce numéro, qu'il est toujours disponible à la vente et que ce cru est excellent ! Merci de suivre, pour l'essayer, le lien suivant =>
http://editionspixnlove.fr/collectiondetail.php?ID=71&PHPSESSID=ab35623b7d91e5972a2389bd67924af8

 
over-blog.com